© 2018 Stéfany Rydel Copyright

Biographie

19 octobre 2018, une date que Stefany Rydel n’oubliera jamais. Ce jour-là restera gravé comme un aboutissement, comme une révélation, comme un rêve qui se réalise. C’est le jour de la sortie de son 1er album, intitulé « Renaissance », et pour cause…

 

Stéfany est née le 22 septembre 1980 à Villeurbanne. Elle est le fruit d’un amour intense mais compliqué, presque interdit. Elle va donc grandir dans un contexte familial où les fêtes parentales avec les amis prennent le pas sur l’éducation d’une enfant.  Dans cet univers où on ne s’occupe pas vraiment d’elle, Stéfany va se frayer un chemin et commence déjà à se mettre en scène en chantant  à l’occasion des weekends de fiesta de ses parents. Elle n’a que 5 ans quand elle prend goût au spectacle et aux applaudissements. Pourtant, entre chacun de ses sourires, il y a la part de tristesse d’une enfance presque bâclée.

 

Le spectacle la passionne et elle rêve d’en faire un jour son métier.  C’est tellement fort en elle, que chanter devient vital, comme l’expression d’une urgence d’exister. Bien qu’elle ne soit pas d’une famille d’artistes, elle a la scène dans son ADN.

 

A l’âge de 10 ans, elle s’inscrit au radio-crochet de son village.  Elle chante Stone, ce titre Ô combien difficile de Starmania et elle remporte le concours. Premier succès en public. Son histoire se précise…

 

A l’âge de 13 ans, assise au piano, elle écrit sa première mélodie, une première composition qu’elle gardera précieusement en tête. Comme la marque indélébile de ses désirs de créer.

 

Au fil du temps, Stéfany devient femme, la chanteuse s’épanouit et à l’âge de 20 ans, elle intègre un diner-spectacle de la région Grenobloise où elle chante tous les weekends. Les conditions ne sont pas idéales, mais elle y apprend son métier et se forge une âme d’artiste.

 

Elle n’a que 23 ans quand on lui confie la direction artistique d’un café-concert où elle fait de très belles rencontres musicales et se construit une solide réputation dans cet univers souvent hostile.  Ca y est, elle est vraiment chanteuse et vit enfin de son art.

 

En 2006, elle intègre la troupe de comédies musicales Magic Voices et sillonne les routes de France.  Elle connaît alors le frisson des grandes scènes, le feu des lumières intenses et les salles imposantes.  Et dans un même temps, elle se produit dans l’univers intimiste du célèbre cabaret Lyonnais « Les pieds dans le plat », pour ne jamais perdre ce contact privilégié avec le public. Car être artiste, c’est vivre et partager sa passion. Une passion qu’elle va mettre naturellement au service de belles causes, caritatives et humanitaires.  Elle donne, elle donne d’elle-même, chaque seconde… C’est en ces termes qu’elle se définit dans une de ses chansons.

 

Quelques années plus tard, elle qui a surtout chanté sur des bandes instrumentales, va découvrir le plaisir incomparable  du live intégral, accompagnée sur scène  par les musiciens du groupe « Les Choucas ».  Une corde de plus à son arc.

 

Vous souvenez-vous de cette mélodie composée à l’âge de 13 ans dont nous parlions plus haut ?  Stéfany en a écrit d’autres depuis, sur lesquelles elle a posé des mots, pour en faire de véritables chansons qu’elle est maintenant prête à laisser éclore. Mais seule, cela peut paraître effrayant. Et le hasard faisant bien les choses, en novembre 2015, elle va croiser la route de Laurent Francavilla, pianiste, auteur-compositeur et arrangeur. Elle dira elle-même que c’est sûrement la rencontre la plus importante de sa vie de chanteuse.  Car entre les deux artistes, le courant passe et l’osmose est quasi magique.

 

A l’occasion d’un concert de solidarité pour « S.O.S Inceste », ils écrivent « Le bruit du silence », leur toute première chanson.  Le succès est au rendez-vous et l’engouement du public les pousse à aller au bout de leur projet : unir leur talent pour écrire et réaliser ce premier album. Sébastien Calice Demeure, auteur parisien et ami de longue date de Stéfany entre dans la danse en apportant sa plume sur quelques chansons qu'il co-écrira avec elle.

Un album aux sonorités pop, teinté de rock, avec des touches de tendresse et une profondeur sincère où l’artiste se dévoile, se livre et peut-être, se délivre. Alors cet opus se nommera « Renaissance ».  

 

Le 19 Octobre 2018, Stéfany présente son album au public à l’occasion d’un concert à « L’Ampérage » de Grenoble. La salle est comble mais elle est surtout conquise par la sincérité et l’émotion d’une artiste entière et intègre.

 

Stéfany Rydel avait un projet de vie, un rêve, et l’artiste a su lui donner naissance. Mais pour la femme, c’est une « Renaissance ». 

par Eric F.